Caen : du 25 au 29 octobre, semaine de solidarité avec “La Pétroleuse”

Caen : du 25 au 29 octobre, semaine de solidarité avec La Pétroleuse

Sur cette semaine, plusieurs activité auront lieu ( débats, concerts, causeries, spectacles, bouffes communes, dj sets, etc). L’idée de la semaine de solidarité c’est à la fois de rendre visible sur un moment commun différentes activités qui se déroulent à la pétroleuse, de récolter un peu d’argent pour faire vivre ce lieu, et également d’en refiler aux compagnons et compagnonnes qui subissent dans différentes villes les foudres de la répression. La moitié des bénéfices de cette semaine permettra de continuer les travaux, le reste ira à la lutte antirépression.

Depuis 8 mois, la Pétroleuse est ouverte et héberge des initiatives dans une perspective autogestionnaire. Pour cela, les travaux ont été considérables et sont presque finis : création de la salle de répètes/concerts, isolation, peinture, installation de la bibliothèque, etc.
Pour mémoire, la pétroleuse est un espace de lutte pour l’autonomie hébergeant des activités (concerts, causeries, projections, expositions, débats, cantines, spectacles, ateliers… ), des collectifs ( réunions, assemblée de luttes, infokiosks, bibliothèques…).

Pour nous soutenir et pour passer de chouettes moments, vous êtes les bienvenu.es à ces 5 jours d’activités : concerts, discussions, projections, cantines, ateliers.

La Pétroleuse a un site ici : https://lapetroleusecaen.com/

Vous pouvez télécharger le programme de cette semaine spéciale d’activités en cliquant sur le lien qui suit : prog pétroleuse

La Pétroleuse, c’est quoi ?

Située sur la presqu’île de Caen, au 163 quai Caffarrelli, pas loin du viaduc et des dépôts pétroliers, la Pétroleuse est un espace s’organisant sans hiérarchie. Il est utilisé par différents collectifs et individu.es désirant expérimenter ici et maintenant des activités favorisant les luttes et le développement de notre autonomie individuelle et collective.

Texte de présentation du lieu :

Pour s’opposer à ce monde qui nous enchaîne, nous avons souhaité louer un espace afin d’y développer des expériences autonomes, c’est-à-dire qui développent des relations d’entraide, une attention à l’autre, une lutte permanente contre les formes de domination (racisme, sexisme, homophobie, etc). Nous nous sommes retrouvé-e-s autour de l’envie de faire des choses ensemble, contre l’isolement et contre l’assignation à des rôles dont on ne veut pas.

Cet espace est utilisé par différents collectifs et individus. Pas dans une forme d’utopie lointaine, ni pour « réformer » la société de manière plus « supportable ». Ce que l’on désire c’est expérimenter ici et maintenant des activités favorisant les luttes et le développement de notre autonomie individuelle et collective. Nous considérons que c’est en reprenant prise sur nos vies que nous pourrons participer avec d’autant plus de forces aux différents combats contre l’ordre établi, ses inégalités et ses oppressions.

Cet espace s’organise sans hiérarchie. Nous nous réunirons régulièrement en assemblée où chacun-e pourra exprimer son point de vue et ses projets, dans une perspective autogestionnaire. Autonome, ce lieu fonctionnera sur l’autofinancement et ne recevra aucune subvention ou aucune aide d’aucun parti politique, d’entreprise ou d’institution publique.

Nous y prévoyons, pour l’instant : un local de répét’ pour groupes DIY (Do It Yourself, c’est-à-dire qui produisent musique, concerts, fanzines, sans passer par les subventions ni tendre à la professionnalisation de l’art), une cantine à prix libre, une bibliothèque subversive, une salle pour activités physiques, des projections de films, des discussions, des concerts, des espaces de réunions pour des collectifs et pouvant être mis à disposition de luttes et de mouvements sociaux.

Les principes qui nous unissent fondent le socle de notre démarche. Nous invitons toutes les personnes qui s’y retrouvent à nous rejoindre, et celles et ceux qui s’en sentent éloigné-e-s à venir en discuter ou à passer leur chemin. Parce qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Les commentaires sont fermés