Manif du “Front Social” vers l’Elysée du 18 novembre

Repris du site “paris Lutte Infos” (https://paris-luttes.info/).

Samedi 18 novembre 2017, « une marche sur l’Élysée » s’est tenue dans les beaux quartiers, au départ de la place du Maréchal Juin en direction du palais présidentiel. Beaucoup de diversité chez les participant.e.s et un dynamisme certain ont rythmé cet après-midi de protestation.
 Photos et compte-rendu de la manifestation par le collectif LaMeute.

Compte-rendu 18.11.2017 marche nationale sur l’Élysée

14h30. Métro Perreire. Une marche sur l’Élysée est organisée par le Front Social. Elle a pour but de sortir des trajets traditionnels, désuets et usés des grandes centrales syndicales. Lors de rapides prises de paroles des syndicalistes, mais aussi des membres de différents collectifs de luttes, s’expriment sur la nécessité de faire un Front commun et pérenne contre Macron, ses ordonnances, et sa politique néo-libérale. Sur la futilité de la division entre les soit-disant « bon.ne.s » et « mauvais.e.s » manifestant.e.s. Environ 3000 personnes sont alors présentes, venues des 4 coins de la France. Dockers. Travailleur.se.s sans papiers. Militant.e.s des quartiers populaires. Etudiant.e.s…

 

15h00. La marche débute, avec à sa tête des manifestant.e.s autonomes. Le cortège contraste fortement avec le luxe des immeubles des quartiers bourgeois.

Systématiquement, les banques sont saccagées, taguées de slogans anticapitalistes, sous les vivats de la foule. Les bourgeois.e.s, au balcon, semblent déboussolé.e.s par ce qu’iels voient.

 

Chacun.e y va de son slogan. « Ah, anti, anticapitalista ! » côtoie le « Même galère, pas le même salaire, non à la sous-traitance ! ».

 

16h. Les premiers CRS apparaissent, alors que l’ambassade d’Arabie Saoudite, ce pays complice des groupes djihadistes, esclavagiste, bref plein de torts, est prise à partie. La tension monte, sans pour autant mener à l’affrontement. On verra d’ailleurs, de manière exemplaire, les syndicalistes du Front Social s’interposer et protéger des militant.e.s autonomes d’une police menaçante.

 

17h. Alors que la manifestation arrive à la place où elle est censée se finir, à 500m de l’Élysée, la police barre la route au cortège. Les syndicalistes prennent donc position en faveur d’une sortie collective, sans fouille ni fichage, ce qui sera catégoriquement refusé par la police.

 

 

A 19h30, les dernier.e.s manifestant.e.s quittent la place. ]Un bon nombre de manifestant.es ont refusé de sortir avec une fouille. Finalement après 2 bonnes heures la police a laissé sortir les personnes de la nasse 5 par 5 mais sans fouilles ni contrôles d’identité.

Cette manifestation, bien que peu massive, est un premier succès dans la volonté du Front Social de rassembler tous les secteurs en lutte en France. Il va de la continuité des luttes que les centrales syndicales répondent à l’appel lancé aujourd’hui par le Front Social de se réunir mercredi prochain, afin de poser les modalités d’un front unitaire total. Il ne reste plus qu’à espérer que cette guerre infantile de chapelles saura prendre fin.

Les commentaires sont fermés.