Appel de l’AG Interprofessionnelle (AGI) de Rennes

Ailleurs aussi, ça travaille à la convergence des luttes…

Appel de l’AG Interprofessionnelle (AGI) de Rennes

Depuis début septembre, les journées de mobilisation contre les ordonnances Macron se sont succédées et ont donné lieu à des manifestations parfois très suivies. Les chauffeurs routiers ont rapidement tenté d’aller plus loin en appelant les salariés de leur secteur à la grève, et, en menant des actions de blocage sur les dépôts de carburant et les raffineries. Ces actions de blocage économique ont été rejointes par de nombreuses personnes de tous horizons (étudiant-e-s, chômeuses-eurs, intérimaires, précaires, salarié-e-s de tous les secteurs, retraité-e-s ou fonctionnaires). Néanmoins, le mouvement contre la politique libérale de Macron peine à trouver une consistance à même de faire reculer le gouvernement.

Alors, dans la continuité de la jonction initiée par les routiers, nous pensons qu’il est aujourd’hui nécessaire de prolonger cette convergence en relançant un espace d’organisation commun, l’AG Interpro.

Cette forme d’organisation se réfère à l’expérience des luttes passées, à Rennes comme ailleurs, contre la réforme des retraites en 2010 ou contre la loi El-Khomri en 2016. Des AG Interpro avaient alors apporté un soutien matériel au mouvement (cantine de soutien, caisse de grève…), participé à la coordination entre différents secteurs en lutte, mais aussi à la réalisation d’actions de blocage économique ou d’occupation (blocage du dépôt de bus, Maison du Peuple occupée,…).

L’AG Interpro se veut être un espace de lutte ouvert à toutes celles et tous ceux qui n’en ont pas. Elle a pour vocation de soutenir, coordonner, impulser une dynamique de liaison entre ceux qui luttent au-delà des appartenances syndicales, partisanes et
socio-professionnelles. Elle prend la forme d’une assemblée pour permettre à toutes et tous de s’informer, de prendre la parole et de participer aux décisions, afin de construire collectivement les stratégies que nous considérerons les plus efficaces pour faire reculer le gouvernement. Nous souhaitons également aller à la rencontre de ceux qui mènent des luttes locales au sein de leurs entreprises afin de les soutenir, construire des solidarités concrètes qui pourront se retransférer sur d’autres luttes en menant des actions communes.

Les commentaires sont fermés.