Rennes : barrage filtrant devant un magasin Carrefour

Repris du site du journal “Le Télégramme” (http://www.letelegramme.fr/).

En amont de l’annonce d’un “plan de transformation” le 23 janvier prochain, les salariés du groupe Carrefour se sont mobilisés à Rennes. Un barrage filtrant a été mis en place à l’appel de la CGT dès 9h ce samedi matin à l’entrée du magasin du Centre commercial Alma.

Ce samedi matin, les salariés du groupe Carrefour ont organisé un barrage filtrant créant de forts ralentissements à l’entrée du magasin. Une quarantaine de salariés et représentants syndicaux des magasins et plateformes logistiques de Saint-Brieuc, Rennes, Betton, Le Rheu, Le Mans, Laval et Ploufragan étaient présents. En ligne de mire : la détérioration de leurs conditions de travail et le manque d’effectifs actuel. Des milliers de postes seraient menacés au sein de l’enseigne par un “plan de transformation”.

Ambiance tendue à l’approche des fêtes

La circulation à l’entrée du magasin a été ralentie, mais Benjamin Jouezigoux, délégué syndical au sein de l’enseigne Carrefour du Centre Alma l’assure : “on laisse passer et 90% des clients nous soutiennent. On discute, on leur tend la pétition et le tract”. Quelques signes d’impatience et de nervosité se sont manifestés au début de l’action en cette période de fêtes, mais les tensions se sont vite apaisées. “La direction du Carrefour Alma a bien compris que ce n’était pas tourné vers elle directement, mais envers le groupe au national”, précise Benjamin Jouezigoux. La direction de l’enseigne Carrefour du Centre Alma n’a, cependant, pas souhaité s’exprimer. Les salariés ont levé le barrage aux alentours de midi. Selon le délégué syndical, les effectifs du magasin de Rennes seraient passés de 330 en 2008, à 240 aujourd’hui, des chiffres qui seraient représentatifs de la situation au niveau national.

5.000 postes menacés

Le 23 janvier prochain, le PDG de l’enseigne Carrefour, Alexandre Bompard, annoncera un “plan de transformation” visant à redresser les résultats du groupe. Initialement programmé pour la fin de l’année, l’annonce a été décalée de deux mois pour cause des soldes et des fêtes de fin d’année. L’enseigne s’exprimera au moment de l’annonce, et aucun commentaire ne sera fait d’ici là. Selon la CGT, 5.000 postes seraient menacés. “Notamment dans les services administratifs, mais également avec la disparition de postes de reclassements due à l’automatisation des stations-service”. Les salariés souhaitent recréer du dialogue avec la direction. C’est aussi le passage de la franchise à la location gérance qui pose soucis au sein des magasins Carrefour Market, notamment à Betton près de Rennes. “Les employés sortent du groupe Carrefour et perdent donc leurs avantages comme les tickets restaurants, les primes de vacances etc.”, explique Benjamin Jouezigoux. D’autres actions ont déjà eu lieu le 7 décembre dernier. Elles devraient continuer pendant les fêtes de Noël et le nouvel an au niveau national.

 

 

Les commentaires sont fermés.