Qui sommes nous ?

L’Initiative pour la Convergence des Luttes (ICL) de Caen a pour objectif d’aider à sortir les luttes sociales de leur isolement en menant un travail d’information, en lançant des actions de solidarité, en contribuant à mettre en liaison les luttes entre elles. Le collectif  est indépendant des partis et syndicats et fonctionne en démocratie directe, les décisions sont prises en assemblée et mises en œuvre par des commissions de travail.

L’ICL développe ses activités sur des bases antiracistes, antisexistes, anticapitalistes, de lutte de classe. Sur ces bases, bienvenue à toute personne intéressée.

Nous reproduisons ci-dessous le texte d’appel à la création du collectif :

1- Nouvelle Loi Travail, précarité galopante, austérité généralisée, privatisations, inégalités hommes-femmes, répression du mouvement social, montée de l’extrême droite, chasse aux migrant-e-s ETC ETC ETC… Les attaques gouvernementales et capitalistes se multiplient et ne s’arrêteront pas là !

2- Nous sommes nombreux-ses à vouloir nous organiser et résister. De multiples luttes ont lieu mais en ordre dispersé, de manière isolée et elles sont le plus souvent invisibilisées par les grands médias. Il est temps d’essayer de rompre avec cet isolement, avec le chacun-e pour soi dans son petit coin. Nous avons besoin de nous rencontrer, de faire revivre une solidarité concrète entre les luttes et les différentes formes de résistance sociale. La convergence des luttes est une nécessité !

3- Mais cette convergence ne tombera pas du ciel. Il nous faut la construire de façon active et permanente, au cours de ce mouvement comme entre chaque mouvement. C’est pourquoi nous vous invitons à participer à la création d’un outil collectif destiné à appuyer, localement et dans la durée, cette convergence des luttes.

4- Nous sommes issu-e-s de différents collectifs de lutte, groupes, syndicats. Nous voulons créer une « Initiative pour la Convergence des Luttes », un collectif ouvert, regroupant des individus de tous les secteurs d’activité, âges, nationalités sur des bases pratiques et claires, de lutte de classe. À savoir : indépendance vis-à-vis des partis et des syndicats, auto-organisation, solidarité active avec les luttes sociales, antiracisme, antisexisme et anticapitalisme.

5- Nous voulons fonctionner en démocratie directe avec toutes celles et ceux qui souhaitent participer et s’investir dans ce projet : discussions et décisions collectives, une personne = une voix, création de commissions et groupes de travail pour concrétiser les envies et les besoins.

6- Il nous faut nous organiser : mise en place d’une trésorerie, d’une mailist (circulation d’infos, de témoignages, collectes de matériel…), création/diffusion d’une feuille d’infos sur les luttes en cours, la situation sociale dans les différents secteurs, les techniques de lutte, les besoins en terme de solidarité etc, mise en place d’actions de soutien aux luttes, aider à faire le lien entre celles-ci ETC ETC ETC. L’idée générale est là, la concrétisation de ce projet sera l’affaire de tous-tes les participant-e-s.

7- Nous n’avons pas à nous substituer aux organisations syndicales, pas plus qu’à nous placer sous leur autorité. Nous composerons avec la réalité diverse des terrains de lutte. Nous irons, sans a priori, dogmatisme ni préjugés, à la rencontre de celles et ceux qui tentent de résister et de construire aussi, à leur manière, pas forcément identique à la nôtre, la convergence des luttes.

8- Nous n’avons pas vocation à rédiger une énième constitution pour la république, à parler du monde idéal d’après la révolution, à promouvoir la paix universelle, à constituer un black block… Tout ça peut être fait ailleurs. Nous ne prétendons pas être LA solution mais travailler avec d’autres à essayer d’en créer une. Nous nous centrerons sur le soutien pratique aux luttes sociales, sur le développement de la solidarité, sur la coordination entre pôles de résistance. Si tout ça vous parle, alors bienvenue à vous.

Caen, le 21 septembre 2017.

Les commentaires sont fermés